• J 553 : bye bye Myanmar

    Nous prenons un bus de nuit pour rejoindre Yangoon. On se fait stopper plusieurs fois par les militaires qui verifient tous les passeports mais surtout qui fouillent les affaires et n hesitent pas a eventrer des sacs, a prendre une petite partie de leur contenu (je me souviens d un sac de cafe dont le militaire a fait quelques provisions) avec un non respect inomable envers les gens, sans meme les regarder, sans bien sur s excuser d avoir detruit les sacs et en repartant, la tete haute, histoire d affirmer leur suprematie et leur domination sur le civil.

    Nous arrivons a Yangoon le jour des elections presidentielles ou bien sur Aung San Suu Kyi est interdite de participer, d ou l explication dans les journeaux (evidemment gouvernementaux) a propos du boycote de ces elections (les premieres depuis plus de 20 ans).

    Nous rentrons sur Bangkok, la tete pleine d images bien sur, mais surtout serieusement etonne par ce pays qui ne peut laisser quiquonque indifferent.

    Je souhaite vraiment que tous ces gens que nous avons rencontre soient un jour libre dans leur pays.

     

    Archives

    Archives

    Archives

    On retrouve les pad thai de Khao San Road.

    Archives

    Archives

    On va faire comme lui car on est claque.

    Archives

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    nat'
    Samedi 2 Avril 2011 à 22:44

    Soupirs, soupirs, soupirs...


    Ne pas pouvoir parler librement, ne pas pouvoir disposer librement du fruit de notre travail, être emprisonner parce que...,ne pas pouvoir exprimer son mécontentement en cas de décision gouvernementale aussi débile ou cruelle soit elle au point d'en payer le prix fort si on ose bouger le petit doigt !...... et j'en passe évidemment ! J'aimerais tellement les savoir libres,les voir libres!!!Utopie?


    Myanmar quand tu nous tiens!

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :