• J 631 : journée motoculteur

    Ce matin, je me lève de bonne heure car les habitants m'ont proposé de m'emmener avec leur motoculteur sur la piste qui débouche en face de Stung Treng. Ils m'ont dit qu'il m'allait être impossible d'y arriver avant la nuit et, de plus, une multitude de pistes sans indications se perdent dans les méandres de la "savane cambodgienne".

    Archives

    Archives

    Et c'est parti pour toute une journée dans la remorque de ce motoculteur.

    Archives

    C'est non seulement, au Cambodge, un outil pour bien évidemment cultiver les champs mais également un moyen de transport très répandu.

    Archives

    Le "pilotage" sur ces pistes n'est pas évident et nous manquons de nous retourner à plusieurs reprises

    Archives

    Nous finissons par nous retourner tout de même 2 fois. Heureusement que Jitensha était bien fixé sur le côté opposé duquel on était assis car il me serait tombé dessus avec toutes les affaires.

    Archives

    Il y a aussi les arrêts techniques qui nous retardent. Ca fait aussi partie du voyage.

    Archives

    Archives

    Voici les hommes qui, comme moi, se tapaient le dos sur la planche de métal qui faisait office de dossier de la remorque. Je préfère une journée même difficile sur le vélo que de se faire broyer le bas du dos à chaque bosse (et la piste en était truffée)

    Archives

    Archives

    A vélo, par exemple, je serais bien mieux passé ici. Mais il est vrai que dans ces conditions de températures et de difficultés liés au terrain, le motoculteur est en moyenne bien plus rapide. A part les quelques pauses techniques, il n'a nul besoin de se reposer lui.

    Archives

    La pause déjeuner (un peu de riz blanc et c 'est tout) sera expédié en quelques minutes. La plus grosse partie du temps ayant servie à se raffraichir à une source connue de ces villageois.

    Archives

    Crapaud chassé et accroché vivant, la tête pendue, à désécher au soleil. Mort attroce pour cette pauvre bête.

    Archives

    Archives

    Ca c'est de la roulée !

    Archives

    Archives

    La piste se fait plus clémente, je peux même lacher le dossier sans crainte de me demonter le dos. La fin de cette longue journée approche.

    Archives

    Me voici reparti à vélo pour rejoindre le bateau qui m'emmènera à Stung Treng. Pour l'heure, je prendrai ce bac qui progresse à la force des bras qui tirent sur la corde attachée entre les deux rives

    Archives

    Repos des vendeurs ambulants (et de leur bicyclettes).

    Archives

    Archives

    Archives

    Dans le bateau.

    Archives

    Archives

    Avec des Israeliens, devant la guest house dans laquelle je vais passer une douce nuit réparatrice.

    Archives


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :