• J 794 : p tit joueur

    Archives

    Le 30 Juillet, apres un bon p tit dej, je me relance difficilement dans une journee qui s annonce aussi chaude que la veille.

     Archives

    Un grand grand merci Rachid !

    Archives

    Archives

    Je dis difficilement car partir fut un peu long mais surtout, alors que j ai envie d aller jeter un œil a une mosquee, un groupe d homme prient pour moi et me pause plein de questions, m invitent a boire et a manger. Il est tres difficile pour moi de leur expliquer que je dois y aller car je n ai malheureusement pas le temps sans le heurter.

     Archives

    Quand un einieme gars se pointe pour me pauser les memes questions (mais en anglais cette fois ci) que les 5 d avant, je lui dis de demander toutes ses infos a rachid (qui nous avait rejoint entre temps) car il connait tout deja. C est un peu rude mais la, il faut vraiment que j y aille.

     Archives

    Archives

    Archives

    Les ouzbek ont parfois des chargements de malade sur leur voiture. Le coffre est souvent ouvert (car il ne peut pas fermer) et par-dessus, sont entasses jusqu au toit un bazar innommable. Je n ai malheureusement pas de photo de ca mais celles-ci sont deja pas mal.

     Archives

    Archives

    Archives

    Archives

    Archives

    La route est completement ininteressante et il fait tres chaud. J ai l impression qu on me passe un seche cheveux sur le corps quand je roule.

     Archives

    Archives

    Archives

     Apres de longs km sans rien (et avec un vent de face), je trouve une boutique avec de l eau fraiche. Ah, le bonheur ! Je ne connait pas de sensation plus agreable que celle de l eau fraiche (mais pas froide) qui passe dans la gorge quand celle-ci est seche et assoiffee.

     La encore, le gars de l echoppe m offre des biscuits et du jus. Incroyable ! Ils sont d une gentillesse ici !

     Archives

    Archives

    Ce mec etait tout fou de me voir la.

     Archives

    Tous ces gens pris en photos,c est eux qui sont demandeurs. Et tout letemps ! J aime ce peuple.

    Archives

    Je roule les quelques km qui me separent de la biffurcation vers les montagnes. Au debut, j ai le vent de dos et je file a toute allure. Mais une courbe change la donne et je dois a nouveau luter contre.

     Archives

    Le vent s intensifie et est vraiment tres puissant quand je me dirige vers ces montagnes. Il me souffle fort en pleine face quand le faux plat montant commence. J avance a 6 km/h et me dit qu a ce rythme, dans les montagnes, si le vent ne cesse, j irai a 4 a l heure. La nuit n est pas si loin que ca et je decide alors, demotive par ce vent et par la prevision de la traversee de la montagne, de faire du stop.

     En quelques minutes, je trouve une Lada Niva avec une remorque vide (le pied) qui s arrete.

     Il reste une place a cote de Monsieur Georges a l arriere (car il est costaud).

     Archives

    Archives

    Dans la cote, je vois les quelques arbres qui plient toujours dans la meme direction, m indiqunt que le vent n a pas faiblit. Et bien, je suis bien content d etre la ou je suis. En plus, la montagne n a rien de special et comme c est la route principale, il y a pas mal de traffic.

     On fait une pause car c est l heure de la priere.

     Archives

    Joli coucher de soleil. Le gars m emmene jusqu a l intersection pour Ahangaran.

     Archives

    On mange ensemble ici.

     Archives

    Trouver un endroit pour dormir a 21h30 n est pas chose aisee, n importe ou ou je suis alle precedemment. Mais ici, c est l Ouzbekistan. Et le premier essai est transforme.

     J avoue que la fille, quand elle m a vu debarquer dans sa cours un peu avant 22 h, a fait une drole de tete mais a tout de suite dit oui.

     Encore une fois, je tombe dans une famille tres sympa.

     Ici, avec un de ses 4 freres qui est arrive apres. Sa reaction pourrait etre d etre mefiant, de se dire qu Est-ce que fait cet etranger chez moi a cette heure mais au lieu de ca, m invite a manger du melon avec lui.

     Archives

    Juste apres etre arrive, on me propose de manger bien sur (merci, c est deja fait), de me laver (ah oui, volontiers), de me laver mes vetements (c est bon, je vais le faire, faut quand meme pas abuser) et comme une des deux belle sœur de Zul (c est la fille qui a dit oui pour que je dorme ici) a vu que mon T shirt etait dechire, s est propose de me le raccommoder car c est en fait son job. Incroyable !

     Archives

    Archives

    Les parent de Zul et deux autres de ses freres arrivent plus tard.

     Un des frere de Zul, qui se debrouille en anglais, me propose de venir avec lui pour acheter la nourriture pour son chien. Ok. C est en fait dans un restau ou il y a des gens qu il connait a une table alors bien sur, en attendant la bouffe pour son chien, on m invite a leur table, commande de la bouffe pour moi et me tend de la Vodka. Oh non, c est bon, ca va aller…

     Mais j ai pas trop le choix donc je prends juste un tout petit verre (c est vraiment degueu !) pour leur faire plaisir.

     Archives

    Archives


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :