• J 835 : Irak (partie kurde)

    Vue du campement

    Archives

    La nuit fut courte pour eux donc une petite sieste s impose. Pas mal la position !

    Archives

    Archives

    Archives

    Archives

    J aime trop leur machine.

    Archives

    J adore l habit traditionnel kurde !

    Archives

    Archives

    Archives

    Archives

    Archives

    Archives

    Voici une vue aerienne de Mariva.

    Archives

    Et de son lac (la ou j ai dormi)

    Archives

    Ces glaces sont vraiment delicieuses !

    Archives

    Archives

    Archives

    Mariva est le genre de ville ou j ai vraiment du mal a partir. Je m y sens bien ! J adore l atmosphere kurde !

    Archives

    Archives

    Archives

    Archives

    Archives

    Archives

    Archives

    Archives

    Je trouve par chance un endroit ou changer ma monnaie iranienne en monnaie irakienne car cet apres midi, je passe du cote irakien du Kurdistan.

    Archives

    Seulement une vingtaine de km separent Mariva de la frontiere irakienne mais je me demande si je ne suis pas parti trop tard et ai peur que la frontiere ferme (je ne connais pas ses heures d ouverture). Ce qui me rassure, c est que je vois toujours des camions venant dans l autre sens.

    Archives

    Archives

    Archives

    Homme changeant de l argent a la frontiere.

    Archives

    Passer la frontiere est d une simplicite enfantine. J etais retourne dans le centre de Marvin ce matin pour avoir un visa irakien mais j en n avais en fait pas besoin. Il suffit juste de se pointer a la frontiere et on obtient un tampon sur le passeport valable pour 10 jours (renouvelable dans n importe quelle grosse ville). Les douaniers sont ultra sympas avec moi.

    De chaque cote (mais encore plus du cote irakien), il y a une queue enorme de camion. Je suis content d etre a velo et de doubler tout le monde.

    Archives

    Archives

    J arrive a Pinjuwin pour la fin de journee. Je suis l attrazction dans le quartier ou j essaie de trouver une maison qui veuille bien m ouvrir ses portes pour que je plante ma tente dans son jardin mais ce ne sera pas le cas. C est un refus collectif.

    Archives

    Archives

    Alors que je decide de remplir ma douche de camping et de sortir de la ville pour camper, une patrouille de police (ce qu on appelerait chez nous des militaires hautement armes) me dit de venir dormir sur un parking juste en face de leur base. Je passe la nuit entoures par 3 "commissariats", juste apres avoir pris ma douche dans leur jardin (la scene etait risible, moi, a poil entoures de mecs armes jusqu aux dents car il y a des tensions avec l Iran, en pleine nuit).


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :